• Accueil
  • Articles
  • Articles
  • Lettre ouverte de Madame Nadine Viau, mairesse de Beloeil, afin de faire le point sur le dossier du parc Charles-Larocque

Lettre ouverte de Madame Nadine Viau, mairesse de Beloeil, afin de faire le point sur le dossier du parc Charles-Larocque

Chères concitoyennes

Chers concitoyens,

Le dossier du parc Charles-Larocque a fait beaucoup jaser au cours des derniers jours et je tenais à faire le point avec vous.

Imbroglio sur une pétition de 2021

D’entrée de jeu, vous me permettrez de revenir sur une erreur que j’ai commise au moment où l’on m’a demandé si j’étais l’une des signataires de la pétition qui a circulé en 2021, alors que je n’étais pas mairesse de Beloeil. J’ai répondu non, en toute bonne foi. C’était mon souvenir, mais je me suis trompée. Je tiens donc à m’excuser pour cette omission. Cependant, je précise que je n’ai jamais voulu déformer la vérité. Je crois trop en la transparence pour agir ainsi. Il s’agit d’un simple oubli, d’une erreur bête. Je ne me rappelais pas avoir signé cette pétition. Ce que j’ai rapidement validé auprès de l’administration après l’entrevue. Au cours d’une campagne électorale, nous frappons à des milliers de portes et rencontrons plusieurs citoyens qui nous sensibilisent à ce qu’ils vivent. De bonne foi, à la lumière de ce que m’ont partagé ces citoyens, j’ai voulu les appuyer par ma signature. Si je n’avais pas oublié leurs préoccupations, je reconnais ne pas m’être rappelé, sur le coup, d’avoir signé ce document, et je m’en excuse encore sincèrement.

 

Relocalisation des activités de basketball : une décision fortement majoritaire du conseil

En ce qui a trait au parc Charles-Larocque, vos élus ont été confrontés à une décision difficile, à laquelle 7 élus sur 9 se sont ralliés. Notre décision s’est basée sur différents éléments que je souhaite vous partager.

Tout d’abord, nous avons la responsabilité d’assurer la qualité de vie de tous les citoyens. Les incivilités observées dans ce parc nous préoccupent. D’ailleurs, plusieurs ont été choqués de voir la vidéo diffusée par TVA et qui fait état de bruit excessif, en pleine nuit, à 2 h 30 du matin. Je ne connais pas beaucoup de citoyennes et citoyens qui accepteraient cela sans réagir.

Nous avons mis en place différentes interventions depuis 2022 : plan d’action élaboré avec les citoyens, interventions policières, firme privée de sécurité, etc. Malheureusement, ces démarches ne nous ont pas permis de trouver une solution aux enjeux rencontrés.

Cela dit, nous comprenons fort bien que certaines personnes puissent être déçues par cette décision. Cependant, nous tenons à rappeler, que ce n’est que l’espace dédié au jeu de groupe qui est relocalisée. Les jeunes peuvent continuer de jouer au basketball en plus petits groupes dans le même parc, puisque des paniers de pratique y sont toujours accessibles. 

 

Une situation transitoire

Pour nous, le maintien du service est important. À cet égard, la décision fortement majoritaire de votre conseil ne provoque aucun bris de service. Des terrains de qualité sont également disponibles à une quinzaine de minutes de marche du parc.

En effet, l’analyse des espaces existants, réalisée pour éclairer la décision du Conseil, a confirmé que 4 installations adaptées au jeu d’équipe sont disponibles dans un rayon de 1,2 km. Cela ne nous apparaît pas démesuré quand on sait que la norme pour marcher à l’école est de 1,6 km au primaire et de 2,0 km au secondaire sur notre territoire.

Nous sommes allés à la rencontre des jeunes dans leur milieu de vie qu’est l’école pour en discuter, comprendre les besoins et identifier des solutions possibles. J’ai personnellement échangé avec les jeunes de la concentration basket à l’école secondaire Polybel. Ces derniers ont été très généreux dans les pistes de solutions.

C’est ce qui nous a amené à déposer un projet au gouvernement du Québec pour l’aménagement d’un terrain de basketball situé directement sur le terrain de l’école Polybel, en collaboration avec le Centre de services scolaire des Patriotes. Nous sommes toujours en attente d’une réponse de Québec, mais nous procéderons aussi rapidement que possible. Ce projet prévoit des installations clôturées à une plus grande distance des résidences, de même que l’accès à un stationnement.

 

Notre vision claire et ambitieuse pour les infrastructures récréatives

Comme Mairesse, l’offre en termes d’infrastructures sportives constitue une priorité pour moi. C’est pourquoi j’ai lancé le Programme d’amélioration des infrastructures récréatives de Beloeil qui prévoit, entre autres, la construction d’un complexe multisport, une piscine en eau vive, des terrains de baseball, du street soccer, des terrains permanents de pickleball de même qu’un second parc canin. Nous travaillons d’arrache-pied à la mise en place de ce projet important, basé sur les besoins des citoyens qui se sont exprimés à ce sujet l’an dernier dans le cadre d’une étude exhaustive réalisée par Raymond Chabot Grant Thornton.

En terminant, je tiens à vous redire que nous sommes ouverts aux débats constructifs et respectueux. Je ne compte jamais mon temps et je ne ménage aucun effort pour bien comprendre les enjeux auxquels notre Ville fait face. Cependant, je souhaite que ces échanges se déroulent dans le respect et la bienveillance. Au cours des derniers jours, vos élus et votre fonction publique ont dû faire face à plusieurs interventions agressives et irrespectueuses. Ce n’est pas acceptable et je nous invite tous, élus et citoyens, à maintenir un dialogue constructif et respectueux.

Votre Mairesse,

Nadine Viau