Share on facebook
Share on twitter
Share on print

Elphège Grenier

Alors que les terres agricoles étaient transformées en lieux de résidence, M. Cormier alla de l’avant en procédant à une première commande d’aliments et d’accessoires pour animaux de compagnie.

Derrière les lunettes rondes et la moustache de François Cormier, le propriétaire de Distribution Grenier et Elphège Grenier, se cache un regard bleu acéré et un sourire taquin. « Attends, j’ai quelque chose à te montrer », me dit-il. Il disparait dans son bureau quelques instants et revient avec une photo du premier cinéma de Beloeil. L’emplacement qu’il a acheté il y a près de vingt ans pour agrandir l’entreprise.

La mémoire d’une ville

« Je devais être en deuxième année et avec la classe, on était venus voir un spectacle ici, raconte-t-il, des étoiles dans les yeux. Il y avait une scène. Un commerçant nous avait offert des sacs de bonbons à tous. » Les souvenirs de M Cormier sont vifs et précis.

De la même façon, il raconte comment, un soir de 1978, il a négocié avec le grand-père de son épouse, Elphège Grenier, l’achat des parts de son entreprise. Il était jeune diplômé des HEC de Montréal et habitait le petit appartement au-dessus de la meunerie. Trente ans auparavant, Elphège avait acheté cette meunerie près de la rivière Richelieu. Il avait flairé la bonne affaire alors qu’il livrait des légumes dans le secteur. Ils y préparaient des moulés et des farines pour toutes les fermes des alentours. Ils achetaient aussi 1 500 cochons par année qu’ils faisaient engraisser avant de les revendre.

Transformer dans le temps

Au fur et à mesure que les terres agricoles étaient transformées en lieux de résidence le long de la rivière, M Cormier voyait ses compétiteurs fermer un à un. Une demande spéciale d’un client pour des aliments pour son animal de compagnie fera germer une idée dans la tête de l’entrepreneur. Il se rend à une rencontre avec différents fournisseurs. Six mois plus tard, il faisait une première commande d’un camion d’aliments et d’accessoires pour animaux de compagnie.

Aujourd’hui, Grenier Distribution est fournisseur pour 430 magasins à travers la province. Ce sont plusieurs camions par jour qui quittent l’entrepôt à Beloeil pour se rendre aux quatre coins du Québec. « On va jusqu’aux Iles-de-la-Madeleine », dit-il avec fierté.

La passion d’entreprendre

Quarante and plus tard, François Cormier travaille toujours six jours par semaine. « C’est une habitude, explique-t-il. J’aime ça. » Le dimanche, il profite de la tranquillité pour régler des dossiers. Il a fait grandir l’entreprise de trois employés à 21 aujourd’hui. Il a une équipe qui l’entoure. « Chacun a ses responsabilités », affirme-t-il. Chaque défi d’agrandissement et de transformation l’a motivé encore plus à continuer.

Même s’il sait qu’il devra sans doute se retirer dans les années à venir, il n’est pas pressé. Et nous espérons voir ses petites lunettes et son sourire encore longtemps.

*Prenez note que les portraits ayant été réalisés en 2017, certaines informations pourraient ne plus être à jour.