Halte des Vapeurs

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur print

Inauguration de la Halte des Vapeurs et
dévoilement de l’œuvre d’art Point pivot

Le 18 août dernier, la Ville de Beloeil a procédé à l’inauguration officielle d’un nouvel espace public : la Halte des Vapeurs, un espace de repos pour les cyclistes et les marcheurs. La halte est avantageusement positionnée en bordure de la rue Richelieu, près du pont des trains.

« Le projet de la Halte des Vapeurs a pour objectif d’offrir un espace nature de toute beauté, accessible universellement, avec vue sur la montagne et la rivière à tous les citoyens de Beloeil et tout en conservant le parc de la façon la plus naturelle possible », souligne Madame Diane Lavoie, mairesse de la Ville de Beloeil.

Le plan concept du parc a été élaboré par Nature-Action et Conception Paysage. La Halte des Vapeurs propose une terrasse en bois, une placette et un pavillon apportant ombrage et protection contre les intempéries, des sentiers, du mobilier urbain et une station de réparation de vélo en libre-service Biciborne.

Dévoilement de l’œuvre d’art Point pivot, de la Beloeilloise Julie Robert

Le projet comprend également l’acquisition et l’installation d’une œuvre d’art publique commémorant le tragique accident de train survenu en 1864. C’est Julie Robert, citoyenne de Beloeil, qui est la lauréate du concours d’art public lancé par la Ville en 2020, avec son œuvre Point pivot. Point pivot est une installation sculpturale participative permanente composée de onze plaques d’acier Corten inclinées sur deux arcs et d’un banc de béton blanc semi-circulaire. Les plaques, au nombre des wagons qui composaient le train spécial N ̊ 168, sont à la fois la représentation ponctuée des traverses, élément fondamental de la construction du chemin de fer, de l’impact entre les wagons lors de l’accident et de la solidarité des citoyens envers les survivants. À l’opposé de l’entrecroisement des deux arcs, symbole de l’unification de la réalité des immigrants avec la terre d’accueil, est situé l’accès au cœur de l’œuvre où le nom des quarante-quatre familles disparues est taillé dans le métal.

Rappelons que cette réalisation représente un investissement de 442 000 $. Le projet a été réalisé en collaboration avec le ministère de la Culture et des Communications du Québec et la Société d’histoire Beloeil Mont-Saint-Hilaire.

Une phase 2 des travaux est prévue afin d’aménager un stationnement écologique au pavé perméable et comprenant des îlots de verdure, ainsi qu’un accès à l’eau pour les canots, les kayaks et la pêche familiale. Des travaux de stabilisation des berges étant requis pour cette seconde phase, la Ville est en processus auprès du ministère de l’Environnement afin d’obtenir les autorisations requises. La fin des travaux pour cet aménagement est prévue pour 2024.